Comment faire un audit de référencement naturel (audit SEO) ?

You are currently viewing Comment faire un audit de référencement naturel (audit SEO) ?
Comment faire un audit SEO ?

Vous manquez de visibilité sur Google ? C’est qu’il faut travailler votre référencement naturel. Pour cela, le plus simple est de faire appel à un professionnel capable de mener un audit de référencement naturel ou audit SEO. Comment procède-t-il ? En quoi son analyse va vous aider ? Je vous explique tout !

Sommaire :

  1. Audit de référencement naturel : définition
  2. Que trouve-t-on dans un audit SEO ?
  3. Quel outil choisir pour auditer son site ?
  4. Après un audit, mon site est-il optimisé ?
  5. Quels résultats grâce à l’audit de référencement naturel ?

1. L’audit de référencement naturel, c’est quoi ?

Dans un autre article, je vous donnais déjà la définition du SEO. En résumé, c’est en ensemble de techniques qui a pour but de satisfaire la formule que Google utilise pour classer les pages web. L’objectif, c’est de les appliquer pour remonter sur la première page de résultats du moteur de recherche, si possible tout en haut !

Pour y arriver, réussir à se positionner sur des mots-clés utilisés par les internautes au cours de leurs recherches est indispensable. Cela passe par un travail qui touche à la fois :

  • le contenu de votre site Internet
  • les liens de votre site
  • la technique (sa conception).

L’audit de référencement naturel vise donc à analyser si l’ensemble des techniques existantes pour plaire à Google sont bien utilisées sur votre site ou votre blog. Il vous indique les corrections à mettre en place.

2. Que trouve-t-on dans un audit SEO ? 

L’audit de référencement naturel peut obéir à un cahier des charges prédéfini ou s’adapter aux besoins de chaque client.

Vous pouvez en effet choisir de vous concentrer sur certains volets du SEO. Si vous avez déjà mené un audit technique récemment et que vous savez que du point de vue de la conception, votre site est bien optimisé, vous pouvez simplement demander un audit de votre contenu ou de vos liens. 

Certains consultants SEO proposent aussi des audits sur des échantillons du site, en analysant seulement quelques pages représentatives (accueil, article, fiche produit…). Si cela permet d’avoir une analyse rapide à moindre coût, l’intérêt reste limité, notamment pour l’analyse technique.

Si vous ne connaissez pas les freins à votre visibilité sur Google, il vaut mieux faire une analyse complète de votre SEO. Dans ce cas, voici les différentes parties qui constituent un audit de référencement naturel.

2.1. Le volet technique

Dans cette partie, vous trouverez tous les points SEO liés à la conception de votre site Internet ou de votre blog.

  • Protocole HTTPS : un site qui fonctionne seulement en HTTP (sans S!) génère l’affichage d’un message qui indique “non sécurisé” aux internautes. C’est un véritable obstacle aux visites. 
  • Fichier robots.txt : sa configuration permet d’empêcher ou d’autoriser le passage des robots des moteurs de recherche sur certaines pages. 
  • Pages indexées et non indexées : il faut établir une liste des pages présentes ou non sur Google et s’assurer qu’il n’y a pas de bug ou d’erreur.
  • Présence d’une sitemap : elle facilite le passage des robots sur les pages du site.
  • Profondeur des pages : le nombre de clics nécessaire pour accéder à une page web.
  • Vitesse de chargement du site : trop lente, elle décourage les visiteurs et peut aussi vous faire reculer dans les pages de résultats. 
  • Ergonomie mobile : en raison du filtre algorithmique Mobile Friendly de Google, un site non compatible avec les smartphones vous expose à des pénalités. Vous serez moins visible.  
  • Liens brisés : il faut rechercher les pages qui n’existent pas ou plus et qui génèrent ce que l’on appelle des erreurs 404. Elles peuvent être accessibles depuis votre site, mais aussi depuis la SERP (page de résultats de Google) ou d’autres sites web qui ne vous appartiennent pas. 

2.2. L’analyse du contenu

Le contenu concerne le texte, mais aussi les images. Il s’analyse « in page » dans un article ou une page web et « off page », dans la SERP pour les title et meta description. 

Voici ce qui est observé dans cette partie : 

  • Title, meta description, H1 et attributs alt des images
  • Longueur des textes
  • Configuration des URL
  • Contenu dupliqué interne et externe
  • Pertinence des informations données par rapport à la requête principale
  • Richesse du champ lexical
  • Qualité des mots-clés choisis (volume de recherche mensuel, faisabilité).

L’analyse du contenu est à la fois très objective quant à la densité des mots-clés, et plus subjective quand il s’agit d’analyser la pertinence des informations données. Une expérience dans la rédaction web ou en tant que responsable éditorial est de ce point de vue un plus pour la personne qui mène l’audit. 

2.3. Les liens (netlinking)

Après la technique et le contenu, les liens sont un autre pilier d’une stratégie SEO réussie.

Les liens internes qui amènent vers d’autres pages de votre site Internet, contribuent à développer votre cocon sémantique. Ils apportent à Google une meilleure compréhension de votre contenu.

Les liens qui amènent vos visiteurs vers d’autres sites (liens sortants) ou ceux qui proviennent d’autres sites, mais qui amènent des visiteurs sur le vôtre (backlinks) sont, quant à eux, plutôt garants de votre crédibilité.

Voici les points contrôlés dans l’audit de vos liens :

  • Présence et qualité des liens internes, externes et des backlinks
  • Optimisation des libellés (noms des liens)
  • Exemples de backlinks de vos concurrents

2.4. Et l’audit sémantique ?

On parle de plus en plus d’audit sémantique en SEO. Ce volet à part peut parfois être intégré directement dans les parties contenu et netlinking. Il comprend l’analyse des mots-clés et des silos (ensemble de pages traitant d’une même thématique).

Créer des silos qui plaisent à Google vous oblige à considérer vos contenus dans leur ensemble. Il faut les catégoriser en différentes rubriques, établir leur ordre d’importance et créer un maillage interne cohérent (grâce aux liens internes !). L’idéal est donc de penser à votre stratégie de silos dès la création de vos premières pages.

3. Quel outil pour auditer son site ?

Google Analytics

Pour mener un audit de référencement naturel, il ne faut pas un, mais plusieurs outils. Les outils de Google sont gratuits, mais d’autres logiciels avec des fonctionnalités payantes s’avèrent aussi nécessaires. 

3.1. Les outils de Google 

  • Google Analytics : permet d’analyser votre trafic, la provenance de votre audience et vos pages les plus visitées. 
  • Google Search Console : suit le positionnement de vos mots-clés, analyse vos liens, détecte certaines erreurs qui empêchent l’indexation et teste votre ergonomie mobile.
  • Pagespeed Insights : cet outil analyse la vitesse de chargement de votre site. 

3.2. Les logiciels d’audit SEO

Moz et Semrush sont réputés pour être très complets, mais ne suffisent pas. Ils reprennent certaines fonctionnalités déjà présentes sur Google Analytics et Google Search Console, mais sont plus simples à prendre en main. C’est le cas pour la visualisation des pages à fort trafic ou encore le suivi de vos mots-clés. 

Ils proposent en plus une analyse SEO de vos concurrents, une recherche de mots-clés bien plus précise que Google Ads et une analyse de vos backlinks. 

Il existe aussi des outils plus spécifiques, qui n’en sont pas moins utiles. C’est par exemple le cas de Siteliner pour son analyse du contenu dupliqué interne ou de 1.FR qui évalue la richesse du champ lexical de chaque contenu. 

3.3. Les outils de crawl

Pas d’audit de référencement naturel sans outil de crawl. Il fournit un récapitulatif :

  • des pages indexables et non indexables
  • de la profondeur du site
  • des balises HTML manquantes (H1, title, meta description, attribut alt)
  • de la longueur de vos contenus
  • des liens brisés

Vous pouvez vous tourner vers ScreamingFrog (suffisant en version gratuite pour un site vitrine), Botify ou encore Oncrawl. 

4. Après un audit SEO, mon site est-il optimisé ?

Le consultant SEO ou référenceur qui réalise l’audit de référencement naturel se place comme un conseiller. En principe, il vous suggère un plan d’action en vous indiquant les corrections possibles. 

Libre à vous de les transmettre à une personne de votre équipe en mesure d’appliquer les changements indiqués. Selon le type d’erreur pointée, il peut s’agir de votre développeur, de votre rédacteur web ou encore de votre webdesigner. 

Le consultant SEO peut être en mesure d’assurer tout ou partie des corrections. Cela dépend de sa formation de base et de ses compétences. 

Initialement rédactrice web à même de créer un site sous WordPress, je peux apporter presque toutes les corrections suggérées quand je travaille avec ce CMS, si j’ai bien sûr les accès requis dans votre back-office. 

Quoi qu’il en soit, la partie optimisation des pages qui met en application les corrections de l’audit est considérée comme une prestation complémentaire et non comme une partie intégrante de l’audit. 

Attention toutefois à la qualité de l’audit de référencement naturel. Certains consultants sont plus ou moins précis quant aux corrections à apporter. Il est important qu’elles soient concrètes, d’autant plus si vous ne comptez pas déléguer l’optimisation. N’hésitez pas à en discuter avec eux avant la signature du devis. 

5. Quels résultats grâce à l’audit de référencement naturel ?

En mettant en place les corrections suggérées dans l’audit, vous devriez déjà pouvoir : 

  • Supprimer les erreurs qui empêchent l’indexation de vos pages ou vous exposent à des pénalités.
  • Améliorer la visibilité de vos pages dans la SERP : vous le verrez facilement en suivant le positionnement de vos mots-clés. Cela permettra une augmentation de votre trafic visible grâce à Google Analytics. 
  • Améliorer l’expérience utilisateur : on n’y pense pas toujours, mais Google n’invente pas des règles simplement pour nous torturer l’esprit. D’ailleurs, il ne communique que très peu sur son algorithme. Son seul but est de mettre en avant des sites qui satisferont les demandes de ses clients : les internautes. Un chargement rapide, une navigation simple, un contenu riche plaisent à son algorithme, mais aussi à vos visiteurs !

Ingrid Pilard

Consultante SEO et rédactrice web

Laisser un commentaire