Comment créer une page contact : conseils et exemples

You are currently viewing Comment créer une page contact : conseils et exemples
Créez une page de contact efficace

Vous avez convaincu vos visiteurs de se rendre sur votre page contact : félicitations ! Maintenant, il faut tout mettre en oeuvre pour qu’ils vous envoient leur message. Accroche, informations pratiques, formulaire… rien ne doit être laissé au hasard. Retrouvez tous mes conseils pour rédiger une page de contact efficace. En bonus, j’ai ajouté 3 exemples de pages contact inspirantes !

  1. Pourquoi faire une page contact?
  2. Quel texte écrire dans une page de contact ?
  3. La création d’un formulaire de contact
  4. Un 2e moyen de vous joindre (ou plus!)
  5. 3 exemples de pages contact réussies !

1. La page contact, vraiment utile ?

La page contact recense tous les moyens de vous joindre : mail, téléphone, adresse postale, et même réseaux sociaux !

Le formulaire est un moyen supplémentaire de vous contacter, mais nous y reviendrons plus tard, c’est surtout un élément central de votre stratégie marketing. 

Quelle que soit votre activité, une page contact est indispensable à votre site Internet. Voici les différentes raisons pour lesquelles vos visiteurs l’utilisent

  • Demander des renseignements sur vos produits ou services (conseils d’utilisation, d’entretien, durée de la garantie…).
  • Faire une réclamation, signaler un problème technique sur le site…
  • Demander un partenariat, l’autorisation de citer votre marque ou d’utiliser les photos de vos produits
  • Obtenir des freebies si vous en proposez (accès à une session de formation, une conférence, un ebook, un code promo…). Un formulaire en page de contact est dans ce cas un moyen précieux de mesurer le taux de conversion de votre offre. 
  • Faire un retour d’expérience positif ! Certaines personnes utilisent aussi la page contact pour vous faire part de leur satisfaction.

Différents moyens de contact : mail, téléphone, courrier...

2. Comment rédiger votre page de contact ?

Nombreux sont les sites Internet avec une page contact sans texte. Imaginez que vous ayez été séduit par la présentation d’un site, ses articles de blog, ses produits… et au moment d’envoyer votre message, vous vous retrouvez devant une simple suite de coordonnées. 

Évitez cette déception à vos visiteurs en ajoutant du texte à votre page contact. Prenez le temps de réfléchir aux situations qui peuvent les conduire jusqu’ici. Une réclamation, une demande, un devis ? C’est leur besoin qui va orienter la création du contenu. Pour le fond, comme pour la forme, ici c’est  l’expérience utilisateur qui prime !

2.1. Du texte et de la concision

Même si le référencement naturel est le cœur de mon métier, je vous le dis, quelques lignes suffisent pour la rédaction de la page de contact

Je lisais tout récemment, dans un article assez bien positionné sur le sujet, qu’une page de contact devait à tout prix faire au minimum 300 mots pour être optimisée pour les moteurs de recherche. Curieuse de voir comment construire une longue page de contact sans faire fuir les visiteurs, je suis allée voir la leur. En fin de compte, elle ne comptait que 25 mots…

Alors oui, avec peu de texte, il sera certainement difficile de bien référencer cette page, mais est-ce grave ? Si votre page d’accueil est bien positionnée et qu’elle met en avant votre page de contact, le problème est résolu.  

C’est ainsi que fonctionne la majorité des entreprises que vous trouverez sur le web. Celles qui ont une bonne stratégie SEO sur l’ensemble de leur site arrivent souvent à se référencer sur la requête “marque + contact”. C’est toujours appréciable pour les internautes les plus pressés qui veulent y accéder en un minimum de clics. 

2.2. Respectez votre ligne éditoriale

La rédaction de votre page contact doit être en accord avec votre ligne éditoriale. La façon dont vous vous adressez à votre audience est peut-être votre point fort et doit continuer d’apparaître même sur vos contenus courts. 

Pensez à vos valeurs : dynamisme, bienveillance, sécurité… Quelques mots bien choisis peuvent suffire à réaffirmer votre identité et à humaniser votre entreprise. 

Par ailleurs, le ton est tout aussi important. Restez fidèle à votre manière d’écrire : n’oubliez pas votre sens de l’humour sur la page de contact s’il est présent partout ailleurs. Il existe mille façons d’inciter à laisser un message :

  • Envie de bavarder ?
  • Et si on en parlait ?
  • Discutons-en maintenant !
  • Dites-nous tout…

2.3. Indiquez un délai de réponse

Certains utilisateurs sont sceptiques devant une page de contact avec un formulaire ou une adresse mail générique. Pour ne pas les perdre avant la soumission de la demande, montrez-leur votre considération. 

Au minimum, précisez que tous les messages seront traités et donnez un délai de réponse à titre indicatif : dans la journée, sous 48h, 72h… 

Le délai doit rester raisonnable et être précis. Évitez quoi qu’il en soit les indications évasives comme “dès que possible” qui peuvent générer de la frustration. 

Vous pouvez également indiquer quoi faire en cas de non-retour de votre part : 

« Votre satisfaction compte pour nous. Si vous n’avez pas de nos nouvelles, c’est que nous n’avons pas reçu votre message. Dans ce cas, nous vous remercions de nous le renvoyer. »

3. La création du formulaire de contact

Exemple de formulaire de contact

Si le formulaire est apprécié pour lutter contre les spams, ce n’est pas la raison pour laquelle je le conseille. Grâce aux champs de saisie, il permet surtout de guider le visiteur, de façon à ce qu’il n’oublie pas les informations dont nous avons besoin pour traiter sa demande. 

C’est aussi une arme marketing. On l’utilise pour collecter des renseignements qui permettent de dresser un véritable profil de chaque visiteur : façon dont il a connu le site, habitudes de consommation, centre d’intérêt…

À terme, ces données sont utiles pour catégoriser les visiteurs et automatiser l’envoi d’informations et de promotions par mail, à condition d’avoir l’accord de l’utilisateur (c’est ce qu’on appelle l’automation !). Le formulaire de contact peut en effet se terminer par une case proposant l’envoi d’offres commerciales ou un abonnement gratuit à votre newsletter. 

3.1. Le choix du formulaire de la page contact

Sur WordPress, il existe de nombreux plugins ou extensions qui vous permettent de créer un formulaire sans avoir besoin de coder.  

Vous pouvez choisir Caldera Form, au design basique, mais fiable et facile à prendre en main. Ninja Forms et Contact Form 7 sont aussi très populaires. 

Autrement, il existe aussi l’extension Hubspot très complète qui facilite la gestion de la relation client et la mise en place de scénarios marketing (l’automation dont je vous parlais plus haut !) grâce à sa fonction CRM. 

Dans tous les cas, consultez les avis sur les plugins. Pour les formulaires, vous avez du choix, même en version gratuite. Vous devez au moins pouvoir personnaliser les champs et leurs noms (les libellés).

Afin d’éviter les virus, privilégiez des extensions reconnues, avec plusieurs milliers d’utilisateurs et des mises à jour plusieurs fois par an. 

La soumission du formulaire peut être conditionnée par la validation d’un CAPTCHA. Ce test en ligne avec une consigne simple (identifier un objet sur des photos, recopier un code de chiffres et de lettres…) empêche  le remplissage du formulaire par des robots et limite ainsi les spams. 

3.2. L’ajout des champs de saisie  

Voici une petite liste des champs de formulaire les plus communs :

  • Nom
  • Prénom (on évite le champ « nom complet » qui complique le traitement des données)
  • Adresse postale
  • Téléphone
  • Adresse e-mail
  • URL de votre site web
  • Questions ou commentaires

Vous pouvez selon vos besoins ajouter d’autres champs utiles pour mieux connaître vos visiteurs. Un menu déroulant ou des cases à cocher, sont parfois utiles obtenir des réponses exploitables et précises (sans se montrer trop intrusif !). Voici des exemples :

  • Quelle est la date de votre anniversaire : suivi d’une liste déroulante des jours et des mois.
  • Vous êtes : Un homme ? Une femme ? Non-binaire ?
  • Comment avez-vous connu notre site : Moteur de recherche ? Réseaux sociaux ? Pub TV ?
  • Quel est l’objet de votre demande ? Suivi de votre commande ? Réclamation ? Partenariat ?

3.3. Personnalisez vos libellés

Chaque champ de formulaire doit être compréhensible. Ne laissez pas les réglages par défaut (avec les textes en anglais !) et personnalisez les libellés (les noms de champs). Ces textes très courts ne doivent laisser aucun doute sur ce que le visiteur doit faire et avec un peu d’inspiration, vous pourrez là aussi, respectez le ton propre à votre branding.

La façon de nommer ces libellés peut changer beaucoup de choses, comme ici :

  • “Votre prénom” ou “ton prénom”
  • “Une adresse mail que vous utilisez » ou “ton email préféré”
  • “Votre téléphone pour recevoir nos offres en premier” ou “ton téléphone pour ne manquer aucune promo !” 

Ce travail de rédaction un peu particulier, c’est tout l’art de ce que l’on appelle l’UX writing. Une forme d’écriture spécialisée dans les contenus courts, pensés pour améliorer l’expérience utilisateur. 

Un dernier point : utilisez une étoile, un encadré rouge ou encore du texte entre parenthèses pour signifier la saisie obligatoire de certains champs. Cela évite les échecs lors du remplissage et l’agacement de l’utilisateur. 

3.4. Confirmez l’expédition du message

Un message de validation automatique après chaque envoi de formulaire rassure le visiteur sur la bonne réception de son message. 

 Si possible, personnalisez cette confirmation d’envoi, toujours en tenant compte du ton propre à votre ligne éditoriale. Même dans le cadre d’une réclamation ou d’un litige, une marque d’empathie ne peut qu’apaiser la situation. 

 Le message de confirmation vous permet aussi de gagner du temps, car vous anticipez de nombreuses relances inutiles. 

4. Mail, téléphone… un 2e moyen de contact indispensable !

Certaines agences de marketing déconseillent l’ajout d’un mail pour “obliger” le visiteur à remplir le formulaire et ainsi recueillir plus de données. C’est à vous de voir, cependant, ne pas proposer de mail ne dispense pas d’avoir un deuxième moyen de contact (ou plus !). 

C’est une règle bien connue en qualité web afin de prévenir les éventuels dysfonctionnements du formulaire et tout simplement car les internautes aiment avoir le choix !

Règle n°102 de l'organisme de qualité web Opquast : le site propose au moins deux moyens de contact.
Règle n°102 de la checklist OPQUAST, organisme spécialiste de la qualité web.

 

Le deuxième moyen de contact proposé peut simplement être un numéro de téléphone ou un lien vers votre compte Whatsapp. Si vous utilisez WordPress comme CMS, vous pouvez même intégrer un tchat directement avec Messenger ou Tidio. 

Les options de contact proposées doivent être adaptées à votre cible. Pensez aussi que la possibilité de vous avoir au téléphone est déterminante chez certaines catégories socioprofessionnelles. 

5. Bonus : 3 exemples de pages de contact réussies !

Vous avez besoin d’un peu d’inspiration avant de vous lancer dans la rédaction de votre page de contact ? Voici quelques exemples de pages contact bien conçues, claires et adaptées à leur cible. 

  • Rituals : on apprécie sa structure originale et bien pensée. L’utilisateur sait d’avance qu’il recevra une réponse dans les 24h via le formulaire et s’il est pressé, on lui propose d’appeler ou d’utiliser les services de messagerie instantanée. 
  • Innocent : on y retrouve les couleurs vitaminées et le ton décalé qui caractérisent la marque.
  • Ben & Jerry’s : c’est un autre parfait exemple d’une communication assumée jusque dans la page contact !

Ingrid Pilard

Consultante SEO et rédactrice web

Laisser un commentaire