L’accessibilité web : un concept qui profite à tous

You are currently viewing L’accessibilité web : un concept qui profite à tous
L'accessibilité web : un concept qui profite à tous

L’accessibilité web se mesure à la capacité d'un site Internet à être utilisé par tous les internautes, y compris ceux touchés par le handicap. Pourquoi et comment l'améliorer ? Et si ce concept était plus "accessible" qu'il n'y paraît ?

Qu'est-ce que l'accessibilité web ?

Un site Internet accessible doit pouvoir être utilisé par tous. Plusieurs organisations militent en faveur de l’accessibilité web ou numérique. Elles souhaitent la création de normes et leur harmonisation à tout le paysage d’Internet.  

L’organisme à but non lucratif W3C (World Wide Web Consortium) a un credo :

"Un seul web partout et pour tous"

Son groupe d’étude, le WAI (Web Accessibility Initiative), consacre son travail à la création de standards concernant l’accessibilité web depuis 1997. 

Adapter le fonctionnement de tous les sites Internet aux 9,6 millions de Français en situation de handicap serait synonyme d’égalité, mais pas seulement. Tous les utilisateurs apprécient un certain confort dans leur navigation : polices d’écritures suffisamment grandes, absence de pop-up…

Les enjeux pour l'entreprise

Si la loi handicap de 2005 a rendu l’accessibilité web obligatoire aux sites du service public, cela demeure un critère de qualité pour toutes les organisations.

De plus, cette obligation s’est étendue par décret, aux entreprises privées, délégataires d’une mission du service public, ou ayant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 250 millions d’euros. 

En termes de communication, anticiper les besoins de sa communauté ne peut être que bénéfique. De plus, rendre son site accessible permet aussi d’élargir son audience. C’est particulièrement vrai pour l’e-commerce, car beaucoup de personnes, touchées par le handicap, privilégient les achats en ligne.   

D’autre part, les mesures favorisant l’accessibilité web peuvent être bénéfiques au SEO. Les images dotées de textes alternatifs sont utiles aux personnes utilisant des lecteurs d’écran et sont indexées par Google. Autre exemple, une arborescence de site simple, limite le nombre de clics et facilite le crawl des pages web par les moteurs de recherche. 

Un site accessible en 4 points

Les 4 grands principes du WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) visent à apporter des solutions à tous les types de handicaps. Un site Internet accessible doit être :

  • Perceptible : Facilement lisible, avec des alternatives aux contenus non textuels, comme le sous-titrage des vidéos. Il satisfait les personnes malentendantes et les utilisateurs qui ne souhaitent pas activer le son.

  • Utilisable : La navigation est simple. Elle peut se faire uniquement au clavier ou à la souris afin de s’adapter aux handicaps moteurs. L’utilisateur contrôle la lecture des vidéos, des diaporamas…

  • Compréhensible : Une structure intuitive et un contenu clair avec un lexique seront appréciés de tous.

  • Robuste : Il s’agit davantage d’adaptation du site Internet aux technologies d’assistance que de « solidité ».

Comment savoir si mon site est accessible ?

Le référentiel RGAA

Pour une analyse point par point, vous pouvez vous référer au RGAA  (Référentiel Général d’Accessibilité des Administrations). C’est un support écrit et complet, qui se partage facilement en interne. 

Testez l'accessibilité web en ligne

Pour une visualisation rapide des éléments à corriger, des outils de test sont disponibles en ligne. Parmi les gratuits, sans besoin d’inscription, j’ai retenu le web accessibility evaluation tool de W3C. Il est en anglais mais très visuel. En entrant l’URL d’une page, elle s’affiche avec des icônes représentant les points à améliorer :

  • contraste entre la police et l’arrière-plan,
  • structure des titres
  • texte alternatif des images…

Corriger l’intégralité des éléments peut demander du temps et les connaissances techniques de professionnels sensibilisés à l’accessibilité web. Cependant, tester un échantillon de pages, vous donnera un aperçu clair des principaux changements à opérer.

Chiffres sur le handicap :

INSEE, «Population handicapée», Tableaux de l’Économie française, paru le 23/02/2011, consulté le 28/09/2020 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/1373648?sommaire=1373710

Ingrid Pilard

Consultante SEO et rédactrice web

Laisser un commentaire