C’est quoi le référencement naturel SEO ? Article spécial débutants !

You are currently viewing C’est quoi le référencement naturel SEO ? Article spécial débutants !
Qu'est-ce que le SEO ?

Pour améliorer votre visibilité sur Internet et donc votre trafic, on vous parle de référencement naturel, mais de quoi s’agit-il exactement ? Si on devait donner une définition de concept qui tienne en une ligne, on pourrait dire que le référencement naturel désigne l’ensemble des techniques non publicitaires permettant d’améliorer le classement d’une page web sur les moteurs de recherche. Vous voulez en savoir plus ? Poursuivez votre lecture !

1. Le référencement naturel : définition

2. Comment les pages web sont-elles classées ?

3. Pourquoi ne parle-t-on que de Google ?

4. C’est quoi un référenceur ?

5. Quelles techniques pour référencer un site web ?

6. Les avantages du référencement naturel

7. Dernier conseil avant de vous lancer

 

C’est quoi le référencement naturel ?

Vous observez tous les jours les effets du référencement naturel. C’est le cas à chaque fois que vous lancez une recherche sur Internet et que vous obtenez des résultats intéressants. 

Lorsque vous cherchez une information à l’aide d’un moteur de recherche comme Google, Yahoo ou encore Bing, celui-ci affiche une page de résultats : c’est la SERP (Search Engine Result Page). Les résultats qui apparaissent en haut de la liste sont des liens vers des pages web qui ont réussi à se positionner sur les mots-clés contenus dans votre requête. 

Dès lors, il y a deux explications possibles

  • Les pages bien placées sont sponsorisées. Leurs propriétaires ont financé une campagne de type Google Ads pour ressortir en première page sur un mot-clé que vous avez utilisé. C’est du référencement payant ou SEA (Search Engine Advertising). Sur Google, chaque lien sponsorisé est facilement identifiable grâce à la mention “Annonces” qui le précède.
  • Les pages présentes au début de la SERP ont fait l’objet d’un travail assidu pour plaire au moteur de recherche et remonter “naturellement” dans les résultats. Là il s’agit bien de référencement naturel qui a l’avantage de durer plus longtemps. 

Comment ça marche ?

En référencement naturel, lorsque l’on parle d’atteindre la première position (de la première page), on ne tient compte que des résultats remontés « naturellement » ( et gratuitement !) par Google. 

Dans notre classement, on fait abstraction des 2 ou 3 annonces payantes qui apparaissent parfois en haut de page. On sait que leur positionnement est uniquement lié au paiement d’une campagne Google Ads.

Mais cela ne répond pas à une question fondamentale : comment Google classe-t-il les résultats naturels ? C’est ce que nous allons voir…

Étape 1/2 : l’indexation par les robots

Un moteur de recherche possède une copie locale du web avec des milliards de pages à visiter. Ses robots crawlent (ou parcourent) les pages web. Ils naviguent de lien en lien pour répertorier les pages visitées : c’est l’indexation. 

Chaque moteur a donné un nom à ses robots : Googlebot, Bingbot… Je vous laisse deviner à qui ils appartiennent 😉

Étape 2/2 : Le classement grâce aux algorithmes

Si les robots indexent les pages web, c’est le paramétrage d’un algorithme qui permet de déterminer leur classement (ou référencement) sur les pages de résultats. Chaque moteur de recherche possède sa propre formule.

S’il peut y avoir des différences dans les algorithmes de Google ou de Bing, ils servent pourtant le même but : satisfaire les internautes. Pour cela, l’algorithme retenu doit parvenir à proposer les résultats les plus pertinents possibles par rapport aux recherches des internautes et parfois même à leur profil. En effet, les résultats peuvent être personnalisés en fonction de leur historique de recherche et de leur localisation.

Pourquoi parle-t-on uniquement de Google en SEO ?

Dans le domaine du référencement naturel, on ne parle quasiment que de Google ! Si c’est son algorithme qui intéresse le plus, c’est tout simplement parce qu’en France il est leader du marché. Plus de 90% des recherches Internet sont effectuées grâce à lui. Bing arrive 2e avec 3 % des recherches. Yahoo, Ecosia et Qwant sont à l’heure actuelle très peu utilisés par les internautes. 

Tant que cette situation n’évolue pas, il est tentant de ne s’intéresser qu’à Google dans l’application des techniques SEO afin d’être le plus efficace possible dans son action. Ceci dit, cela demande malgré tout une veille constante. En effet, Google change son algorithme en moyenne 13 fois par jour

Panda, Penguin, Mobile friendly… ces noms vous disent quelque chose ? Ils désignent des mises à jour fondamentales de l’algorithme de Google. Quoi qu’il en soit, rassurez-vous. Même si tous les critères de l’algorithme ne nous sont pas dévoilés (il en existe plus de 200), il existe une certaine stabilité sur des critères reconnus comme essentiels. 

Google, leader sur le marché des moteurs de recherche.

Le métier de référenceur

L’appellation “référenceur” se fait rare et semble peu à peu céder sa place au terme  “consultant SEO” qui désigne les spécialistes du référencement naturel. Leur mission est d’améliorer le positionnement des sites Internet sur les moteurs de recherche et en particulier sur Google (du moins, en France !). 

Que vous ayez un blog, un site vitrine, une boutique e-commerce… Les référenceurs peuvent vous aider, mais certains ont des spécialités. Pour ma part, je mets en avant mon expertise sur des sites créés sous WordPress puisque je suis parfaitement à l’aise avec ce CMS, que ce soit pour donner des conseils ou les mettre en pratique.  

Un référenceur ou un consultant en référencement naturel propose une analyse approfondie du site, c’est ce que l’on appelle un audit SEO. Il peut être suivi d’autres prestations comme l’optimisation des pages web, c’est-à-dire l’apport des corrections nécessaires. 

L’achat de backlinks, bien que pénalisable par Google, est un autre service parfois proposé par les référenceurs. Il s’agit de liens externes à votre site, mais pointant vers le vôtre. Ils témoignent à Google de la popularité de votre contenu. 

Par ailleurs, la création d’un contenu de qualité étant au cœur d’une stratégie de référencement naturel réussie, le référenceur collabore parfois avec un rédacteur web afin de retravailler les pages existantes ou d’en créer de nouvelles. 

Comment référencer un site Internet ?

Nombreux sont les critères à respecter afin d’améliorer le référencement naturel d’un site web. On peut les regrouper en 3 catégories que l’on considère comme les piliers du SEO : la technique, le contenu et le netlinking.  

1. La technique 

En SEO, la technique concerne la conception même du site. A titre d’exemple, elle englobe :

  • l’architecture du site (qui doit être claire)
  • la configuration du fichier robots.txt
  • la vitesse de chargement des pages 
  • la présence d’une sitemap (un plan de site) transmise à Google Search Console
  • l’ergonomie mobile…

Attention : cette liste n’est pas exhaustive et chaque point évoqué mériterait d’être détaillé.

2. Le contenu

Il comprend un travail sur les textes, mais aussi sur les images. Concrètement, voici quelques principes applicables : 

  • Choix d’un sujet et d’un mot-clé principal par page web
  • Structurer ses textes grâce aux balises HTML (H1,H2…)
  • Développer le champ lexical du sujet traiter
  • Remplir la balise Alt des images utilisées
  • Produire un contenu unique et non plagié
  • Renseigner une balise Title et meta description visibles depuis la page de résultats

Attention : Cette liste est loin d’être exhaustive et chacun des points évoqués a ses particularités.

3. Le netlinking

Le netlinking concerne les liens qui connectent vos pages entre elles, qu’ils soient internes (on parle de maillage interne) ou externes (liens sortants et backlinks).

On tient compte de :

  • leurs noms (libellés des liens)
  • leur provenance 
  • leur destination.

Quels sont les bénéfices du référencement naturel ?

Les spécialistes du secteur s’accordent sur le fait que 50 % du trafic d’un site web devrait venir du référencement naturel, on parle d’ailleurs de trafic organique.  Ceci permet d’éviter une trop forte dépendance aux autres sources de trafic comme l’emailing et les réseaux sociaux.

Si on considère que le SEO mérite cette place parmi tous vos leviers d’acquisition, c’est pour son caractère durable et pour son fonctionnement basé sur l’utilisation de mots-clés. Ainsi, il vous permet de vous faire connaître auprès d’utilisateurs réellement intéressés par votre domaine d’activité

Les entreprises peuvent mesurer leur retour sur investissement grâce à de nombreuses données récupérables en ligne notamment avec Google Analytics.

Chaque site ne part pas avec les mêmes difficultés (autorité reconnue par Google, secteur d’activité, état de la concurrence…),. Cependant, voici quelques chiffres généraux recueillis sur le SEO :

  • Une fois la recherche lancée, les internautes privilégient les résultats naturels aux annonces. Les liens sponsorisés regroupent en effet 70% des clics (netoffensive.blog). 
  • Les entreprises avec des blogs enregistrent 67 % de prospects de plus que celles qui n’en possèdent pas (pandaseo.fr).
  • L’optimisation d’anciens articles de blog selon les techniques SEO créerait en moyenne 111 % de trafic en plus (backlinko.com).

À terme, les visites que vous obtenez  améliorent : 

  • La notoriété de l’entreprise ou de la marque
  • l’engagement et la fidélisation des consommateurs
  • le chiffre d’affaires avec des ventes en ligne, mais aussi en magasin. 

Prêt à vous mettre au SEO ?

Gardez simplement à l’esprit que le SEO requiert un peu de patience pour que ses résultats soient visibles. Il faut attendre quelques semaines voire quelques mois pour que vos pages remontent dans Google. Si vous choisissez de ne pas vous faire accompagner, sachez qu’au niveau des connaissances, cela demande une formation intensive, continue et où la pratique est indispensable. Un travail de longue haleine (mais passionnant) vous attend !

Ingrid Pilard

Consultante SEO et rédactrice web

Laisser un commentaire