Web To Store : Quand le digital relance l’achat en magasin

You are currently viewing Web To Store : Quand le digital relance l’achat en magasin
Web To Store : quand le digital relance l'achat en magasin

Chaque année depuis 20 ans, l’e-commerce prend 0,5 % de parts de marché aux enseignes physiques. Bonne nouvelle : le web to store montre que digital et points de vente ne sont pas incompatibles. Cette tendance, qui consiste à faire une recherche en ligne avant d’acheter en magasin, gagne du terrain.

Web to store contre showrooming

Que vous entendiez parler de web to store ou de ROPO, c’est la même chose. Ce terme signifie Research Online, Purchase Offline, comprenez « recherche en ligne, achat en magasin ».

C’est l’opposé de la pratique du showrooming, qui consiste à se renseigner en magasin pour finalement acheter sur Internet.

Malgré l’explosion du e-commerce, une étude de Samsung révèle que 3 quarts des Français finalisent leurs achats en points de vente.

De plus, la France compte seulement 5 % de showroomers réguliers contre 42 % de webroomers (CB-expert).

Avantages du web to store

Les consommateurs qui choisissent de se déplacer sont décidés à acheter. Ils se renseignent éventuellement auprès d’un conseiller pour avoir les informations dont ils n’ont pas pu disposer en ligne. Cette clientèle avance plusieurs arguments en faveur du webrooming :

  • absence de frais de port
  • disponibilité immédiate du produit
  • besoin d’essayer, de voir, de sentir le produit
  • assurance d’un paiement sécurisé

« Le web to store augmente la fréquentation et les ventes en magasin. »

Côté magasins, adopter une stratégie digitale augmente en moyenne leur chiffre d’affaires de 14 % (enquête d’Oxatis).

D’autres bénéfices sont remarqués par les enseignes :

  • augmentation des visites en point de vente
  • fidélisation des clients plus forte
  • meilleure efficacité des promotions
  • amélioration de leur image auprès des clients

Adaptez votre site web

Pour encourager le web to store, il faut un site Internet performant. Rapide et facile à utiliser, il doit répondre au besoin d’informations des visiteurs :

  • caractéristiques et prix du produit
  • avis d’autres clients
  • stock disponible
  • localisation et horaires des magasins

Selon les produits que vous commercialisez, vous pouvez mettre en place le Click and Collect. Grâce au paiement en ligne, le client retire ses produits en magasin sans attendre en caisse.

D’autre part, certains secteurs d’activité proposent la prise de rendez-vous en ligne. Très pratique pour le client, elle permet aussi de mieux gérer la disponibilité des employés comme les opticiens ou les conseillers en assurance.

Renforcez votre présence sur Internet

Pour se renseigner sur un produit, 63 % des consommateurs utilisent les moteurs de recherche. Votre présence doit donc être renforcée avec un site visible sur les pages de résultats.

Par ailleurs, pensez aussi à créer un compte sur Google My Business. C’est indispensable pour être localisé sur Google Maps. Vous pouvez ajouter une description, des photos, vos horaires…

Les personnes intéressées par vos produits ou services consultent également les avis clients grâce aux réseaux sociaux. Facebook s’adapte bien aux commerces de proximité. Les personnes qui suivent votre page peuvent être alertées des promotions et des nouveautés.

Lancez des opérations marketing

Quelques actions ponctuelles peuvent aider à relancer l’achat en magasin :

  • La campagne SMS attire le client en point de vente grâce à une offre ou un évènement: vente privée, atelier, pré-soldes…
  • Le M-couponing est un bon de réduction dématérialisé qui doit être présenté en caisse pour être valable. Il est diffusé par SMS, e-mail ou encore grâce à des bannières publicitaires.
  • Le jeu-concours permet de remporter des chèques-cadeaux à utiliser dans les enseignes.

Idéalement, les déplacements en points de vente doivent susciter l’achat d’impulsion et redonner le goût du shopping en magasin.

Du digital à la réalité

Les outils digitaux pour développer le web to store ne manquent pas. Cependant, pour porter leurs fruits, ils doivent être connectés au monde réel. Le retrait des articles en Click and Collect doit être rapide, les réservations en ligne bien prises en compte par les conseillers… Il serait dommage de décevoir le client en fin de parcours.

Enfin, la venue en magasin doit vraiment apporter un plus à l’achat en ligne : l’accueil, le cadre ainsi que les activités et services mis à disposition doivent inscrire la tendance du web to store dans la durée.

Ingrid Pilard

Consultante SEO et rédactrice web

Laisser un commentaire